Anciennes Provinces

Déjà vus

Suivez-nous sur Facebook

Lettre d'informations

Autocollants Province du Lyonnais pour plaque immatriculation numéro au choix

Nouveau produit

ATTENTION ! BIEN RENSEIGNER LES 3 CHAMPS A DROITE: FORMAT, TEXTE ET N° DE DEPARTEMENT

Lot de 2 autocollants avec le blason du Lyonnais et numéro de département au choix pour plaque d'immatriculation.

Option texte en langue locale: Liyonês

Plus de détails

Sur commande

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 3 points de fidélité. Votre panier totalisera 3 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,60 €.


6,00 €

Livraison : 4 à 10 jours

Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Remise sur la quantité

QuantitéPrixVous économisez
2 5,40 € Jusqu'à 1,20 €
4 5,10 € Jusqu'à 3,60 €
10 6,00 € Jusqu'à 12,00 €
25 6,00 € Jusqu'à 45,00 €
50 6,00 € Jusqu'à 120,00 €
100 6,00 € Jusqu'à 300,00 €
250 6,00 € Jusqu'à 900,00 €
500 6,00 € Jusqu'à 2 100,00 €

En savoir plus

Lot de 2 autocollants ornés d'une reproduction fidèle des armoiries historiques du Lyonnais:

la ville de Lyon n'a pas eu de blason, avant de s'être constituée en commune, ce qui arriva à la fin du 13e siècle. Elle prit alors pour armes un lion, emblème parlant de la cité, et une fleur de lys pour marque de son union à la monarchie et de la suzeraineté du roi de France.

Pour être plus précis, au Ve siècle, Lyon prit d'abord pour champ de l'écu la couleur rouge, de gueules, bandé d'or et d'azur - comme celle du royaume de Bourgogne dont c'était l'une des villes principales.
On trouve les premières traces du lion lyonnais sur les étendards de la grande révolte de 1269, et c'est en 1320, année de l'émancipation de la commune lyonnaise, accordée par l'archevêque Pierre de Savoie, que cette dernière eut des armoiries régulières reconnues de tous.

Ces armoiries ne subirent aucune modification pendant 5 siècles et cette constance les consacrèrent.

A la Révolution, les armoiries disparurent mais, en 1809, Napoléon les restaura, par décret. Il remplaça les fleurs de lys par trois abeilles qui représente le nouvel Empire. C'est à cette époque qu'apparut la couronne murale aux sept créneaux d'or, symbole des villes fortifiées de l'antiquité.

Au début de la Restauration, Louis XVIII permit aux villes de reprendre leurs armes traditionnelles et à Lyon l'ajout d'une épée dans la patte droite du lion (signe de reconnaissance au roi, lors des événements de 1793).
La Monarchie de Juillet rejeta, en 1830, les fleurs de lys, sans reprendre les abeilles et les remplaça par des étoiles qui se voulaient neutres. La République de 1848 ne s'occupa pas du blason de la ville, qui conserva le lion et son épée. Napoléon III remit les abeilles à l'honneur.

Sous la IIIe République, quelques fantaisies furent opérées sur le blason : le lion prit des postures diverses : sa queue se rebroussa à l'extérieur ou à l'intérieur, on lui supprima aussi les attributs de sa virilité...des reproductions furent appelées "fausses armoiries".

Au début du XXe siècle, la municipalité décida de reprendre, comme il le fût demandé au sénateur Vaïsse, sous le Second empire, le blason originel du lion sans épée, accompagné de ses trois fleurs de lys, emblème de la cité pendant 6 siècles...

À la fin de l'Ancien Régime, le gouvernement du Lyonnais comprenait le Lyonnais, le Forez et le Beaujolais.

Choisissez le numéro de département dans le menu déroulant ci-dessus.

Nos adhésifs s'adaptent parfaitement aux nouvelles plaques minéralogiques, sont stables dans le temps: résistent à l'eau, à la chaleur, aux UV...

Imprimés sur du vinyle pelliculé, prédécoupés, se collent comme un sticker sur l'identifiant territorial de votre plaque d'immatriculation, ils vous permettront de personnaliser facilement votre voiture en affichant vos racines.

Dimensions:

  • Pour plaque auto: 9,8 x 4,5 cm
  • Pour plaque moto: 6,3 x 2,9 cm

Blasonnement: d'azur à trois fleurs de lys d'or à la bordure cousue de gueules.

Accessoires

30 autres produits dans la même catégorie :